Sens sans dessous !

La photographie est un périple curieux, où l’œil furète parfois étonnamment. Je cherche en images comment écrire ma surprise à découvrir en nature par l’œil d’un 60mm, un monde étonnant ; Fragile, indistinct, plus confus que ce qui parle au premier regard. Derrière les évidences, les beautés majuscules, certaines minuscules trouvailles me charment de leur étrangeté. Pourquoi ? Je ne sais….si je devais transposer à l’humain, sans doute pourrais-je dire que je préfère les « gueules » aux visages calibrés, et les étrangetés aux attendus…..

Alors, à la rose épanouie et somptueuse, toujours, je substituerai la campanule et la minuscule orchidée sauvage,  mais aussi ces humbles marques de vie végétale, dispersées au vent d’hiver et auxquelles je trouve une beauté à part……

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.