Qu’est-ce t’as ?

Traquant une fois de plus des images et des lieux incongrus sur les pentes de la Croix Rousse, j’ai circulé entre deux mondes. L’un ancien et suranné, beau comme sait l’être un vieillard, des immeubles historiques et des portes travaillées, l’autre, celui des murs devenus des toiles de fond, des champs vierges pour toutes formes d’expressions provocantes et décalées. Rue des capucins, d’un trottoir à l’autre, on passe ainsi d’une librairie soft, au choix exigent et sérié, à une boutique spécialisée dans les bombes et le matériel de taggeurs. Leur public respectif change rarement de trottoir et les pavés dessinent donc une invisible barrière assez infranchissable. Chez le libraire, aimable, disert et cultivé, j’ai entamé ainsi une discussion de fond sur l’art des rues….qui s’expose d’ailleurs sur ses tables sous formes notamment d’opus de C215…..

Mon libraire en effet se heurte comme moi, à une forme de malaise diffus quant à la confiscation de l’espace public par quelques-uns, fusse pour la bonne cause….il se rétracte aussi quant à la dichotomie existant entre l‘esprit libertaire et iconoclaste revendiqué par le street art ….et les moyens financiers qu’il exige !!!! Et croit savoir que le graff a ainsi lentement glissé du monde des cités à celui des bourgeois moyens et des fils à papa….Que dire alors de la « récupération commerciale » de cet art qui, aujourd’hui, ne s’expose pas seulement dans des galeries, mais se vend sous forme de tee shirts et d’objets dérivés, et se vend cher ? Pour moi, je suis dans l’ignorance de ces faits mais sais reconnaitre une éducation et un vernis culturel assez important chez quelques-uns de ces artistes, dans leur choix de teintes et la nature de leur travail….une approche picturale nourrie des grands artistes de notre temps….et du temps passé….doit-on le reprocher ? Cela instruit en tout cas une forme de sélection, de tri implicite indéniable. Je sais aussi nourrir une déduction logique quand je trouve des sites hyper construits sous la signature de ces artistes de la rue, et les témoignages de leur travail inscrits sur les murs du monde entier, voyages nécessitant des moyens costauds ! Mais ce n’est pas ce qui m’interpelle le plus…

De sa boutique, mon libraire a assisté, impuissant, à une confrontation musclée entre deux taggeurs rivaux pour une question de suprématie et de transgression de règles, des codes non écrits mais connus de tous ! Dispute qui a dégénéré en bataille rangée  à coups de tessons de bouteilles. Nous y voilà !!!!! En visite à la friche de Lyon, j’avais déjà constaté cette importante césure entre les artistes du « dehors » et ceux du « dedans », qui ne se mélangeaient pas entre eux !!! J’avais aussi remarqué la méfiance immédiate nourrie envers ma personne, artiste entre deux âges et d’une expression autre….il avait fallu dialoguer !!!!

De toutes mes explorations erratiques dans Lyon mais aussi en dehors, est ressortie cette forme de territorialisation acharnée de l’art. Ici, la querelle des anciens et des modernes, les rivalités d’écoles artistiques se transforment en partage « physique » et en guéguerre des quartiers et des murs…mais le symbole est le même : une forme d’intolérance et de captation qui rétablit des formes de hiérarchie de l’art, comme si l’artiste n’était pas capable de s’en affranchir et d’aller vers une vraie forme de liberté : celle qui consiste à savoir regarder en dehors de sa pratique pour ne pas se scléroser….une maturité à atteindre pour cet art émergent ?

En attendant, je vous invite à regarder les murs autour de vous, témoins en tout cas d’une activité et d’une créativité débordantes !!!!

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.