Un ange passe…je retire le street et je garde l’art …

Il y a beaucoup de textes savants et d’interrogations sur le street art, expression émergente et qui gagne ses galons et médailles, assez lentement d’ailleurs si on en  croit ses débuts dans les années 80 avec les writers ! Aussi je ne m’essaierais pas à des énumérations savantes ni à une analyse qui m’échapperait totalement. Honnêtement, je n’y connais rien, et plutôt que d’acquérir une encyclopédie sur le sujet, je préfère faire confiance à mon œil et sa capacité à faire le lien, reconnaitre un ton, une universalité d’expression.

Après, que cela s’exprime sur un mur ou une toile, que cela crie sous un ciel ou sous les dômes dorés d’une galerie m’importe peu…. que cela passe par la bombe ou le pochoir, les inclusions, ou le light painting m’enchante, car tant que les hommes seront capables d’innover et de s’approprier de nouveaux outils, tout restera vivant….

Hier, j’ai promené mes pieds à la gare des Brotteaux où une vente aux enchères publique de street art était organisée ; Personnellement, cela m’ennuie que l’art soit mis aux enchères, comme s’il fallait que le mercantilisme soit là pour dresser enfin des lauriers à ceux que la police pourchassait hier. C’est un paradoxe que je ne suis pas prête d’accepter, mais enfin cela fait partie de l’histoire de l’art, où une éternelle querelle des anciens et des modernes semble aussi se livrer.

J’en retiens un formidable éblouissement de l’œil car en entrant dans ce lieu rococo, j’ai eu l’impression de sauter à pieds joints dans un arc-en ciel de couleurs et de matières ! Ces artistes osent tout ! Couleurs flamboyantes, sujets décalés, maitrise totale du modelé, du dessin, mélange de matières et de techniques ; un festival où parfois la photo se glisse sous les entrelacements de tons….une vraie claque sensorielle majeure et des vibrations ondoyantes qui vous électrisent totalement. Cependant, je vous assure que j’y ai retrouvé une connivence, une filiation, de Van Gogh à Picasso en passant par tant d’autres connus ou inconnus. Je ne veux pas comparer ni inscrire à toute force dans un courant un art qui ne demande qu’à être lui-même et qui a juste besoin d’être regardé et goûté. J’ai juste envie de clamer le plaisir que j’ai eu et vous inviter à regarder à votre tour sans attendre une muséification inutile. Bon sang, c’est le seul art qui vive dans la rue, quel bonheur, profitons en ! Et regardons ensemble passer les anges …. !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un ange passe…je retire le street et je garde l’art …

  1. Françoise dit :

    Hello Colette , tes interrogations rejoignent les miennes sur l’art sous toutes ses formes street ou pas …. je les exprime différemment en apparence (je n’écris pas mais je vais voir un peu de tout sans discrimination à priori) … cela pour te conseiller d’aller voir l’expo « les enfants terribles » . Il s’agit de « lowbrow’ et de « pop-surréalisme » … à tes souhaits ! ;o) , une plaquette m’a appris ce qu’étaient ces dénominations ! bref, ce sont à l’origine (années 70) des mouvements rebelles à priori qui finissent (oh pardon ! qui sont exposés) sur le plateau – très bel espace d’exposition – du nouveau lieu de résidence du conseil régional du Rhône . Amusant non ? l’Institution cautionne la critique mais bon, outre que cela rejoint un peu ce dont tu parles dans ce post, j’ai pris un énorme plaisir à voir cette expo ….. c’est pourquoi je t’en parle et finalement c’est quand même cela qui compte non ? permettre à tout le monde de voir ces oeuvres , après notre pensée heureusement reste libre (enfin j’espère !) A bientôt de te revoir ? ….. viendras-tu faire un tour au local de Made in Compagnie ces trois jours de sérigraphie ? …

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Françoise ! Heureuse de te lire dans cette convergence d’impressions 🙂 ! Je viens dès demain voir de près ce qui se passe du côté du labo ! Et merci pour le mini cours d’art, je vais courir aussi voir les enfants terribles ….
    Amitiés à toi !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.