Les données immédiates du jugement esthétique

 

Plus j’évolue en photographie et plus je m’interroge sur la façon dont elle est reçue et perçue. En fait, je me rends compte qu’il existe une forme d’impossibilité du jugement esthétique liè à cet art. Si vous circulez comme je le fais sur les forums, vous verrez qu’il est très rare qu’un jugement sur une image rende compte de la perception et du ressenti réel du spectateur. Les données techniques de l’image sont en avant plan de toute restitution : luminosité, cadrage, défauts supposés ou réels, conseils d’ouverture ou de retouche sont quasi immédiats. Est-ce parce que les non photographes n’investissent que rarement ces lieux, jugeant à tort selon moi qu’ils n ‘ont pas qualité à émettre un avis cohérent ou recevable ? Et que les autres se mettent en situation immédiate de concurrence et de maitrise d’un savoir ?

Pire encore, il y a de façon quasi constante une forme de confusion entre le sujet et l’objet photographié qui en résulte. Ainsi un beau paysage photographié de façon archi convenue reste-t’il beau, de même que la beauté plastique d’un modèle prend souvent le pas sur la façon dont il est mis en valeur.  Cette contradiction apparente entre deux modes de faire laisse supposer que la photo a du mal à trouver sa place et une forme d’identité artistique réelle, elle reste dans un flou…et dans les deux cas cités, on reste sur un jugement  de forme, et jamais de fond.

 

Ce que l’image crée et suscite en émotion, en plaisir brut et immédiat, et qui devrait être un critère non négligeable, reste impalpable, inexistant et je me demande souvent ce qu’en fait on regarde et pourquoi ? Pourquoi l’intention esthétique, conceptualisée, qui prévaut à une prise d’image, qu’on en soit conscient ou pas, est-elle si peu prise en considération ?

 

On peut se demander également pourquoi, devant un tableau, une sculpture,  il ne nous vient jamais à l’esprit de conseiller à l’artiste de choisir le couteau plutôt que le pinceau, le marbre à la place du bronze, l’huile au lieu de l’aquarelle. Devant une image, le choix de l’artiste photographe est pourtant rarement respecté dans ses intentions. Il est vrai que la photographie occupe à cet égard une place particulière, car s’il y a création réelle de l’image, les matériaux premiers sont là, et que son usage aujourd’hui est quasi universel. De là à penser que tout le monde est photographe, il y a peut-être  un pas qui est vite franchi ?

 

Je travaille beaucoup à essayer de percer ces mystères et à me mettre en situation  de regardeur actif et conscient des images d’autrui.  Je réfléchis aussi à ce que Henri Bergson dit du jugement esthétique : « quand on dit qu’un objet  occupe une grande place dans l’âme, où même qu’il y tient toute la place, on doit simplement entendre par là que son image a modifié la nuance de mille perceptions, ou souvenirs, et qu’en ce sens elle les pénètre, sans pourtant s’y faire voir. Mais cette représentation répugne à la conscience réfléchie, parce qu’elle aime les distinctions tranchées, qui s’expriment sans peine par des mots, et les choses aux contours bien définis, comme celles qu’on aperçoit dans l’espace » Essai sur les données immédiates de la conscience.

 

Il est en effet primordial pour moi à la fois de savoir se donner la liberté de juger sans autorisation préalable d’une autorité de tutelle quelconque, et de savoir aussi comprendre en partie le mécanisme intérieur qui nous fait réagir devant une œuvre, photographique ou non. Il me semble qu’ainsi ma propre pratique trouvera sa maturité, et se fraiera un chemin bien plus personnel et affirmé dans le dédale des images et des mots qui naissent chaque jour…

 

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.