Lutte des classes !

On a beau essayer, il apparait difficile aujourd’hui encore de sortir d’un schéma manichéen : dans notre civilisation, tout continue à se jouer en opposition sommaire, riches contre pauvres, bourgeois contre manants, patrons contre ouvriers, intellos contre ignares. Les entredeux, les nuances et les ponts, que l’on pourrait tisser pour une dilution savante des mots et griefs ne sont pas de mise ! Héritiers d’une culture judéo chrétienne qui s’appuie sur la politique sinistre du bouc émissaire, nous ne savons nous regarder qu’au travers de la haine et de l’opprobre jetée à l’autre, celui qui est différent et donc inquiétant !

Aussi les clichés ont-ils la vie dure ! Le bon peuple contre les méchants riches, le vilain peuple ignorant contre les élus qui savent, les travailleurs méritants contre les patrons dégueulasses, les énarques pervers contre leurs brebis blanches, victimes sacrifiées sur l’autel du pouvoir et de l’argent, indignés bien pensants contre non pensants soumis à une oligarchie répugnante, etc !!! Au lieu d’éveiller les consciences, de proposer des alternatives de pensées, on préfère ce qui sépare et creuse toujours davantage des fossés entre les gens. Oubliant que la différence est un outil merveilleux contre le totalitarisme du faire et du penser, oubliant que si on est toujours l’idiot de quelqu’un, on est aussi sans toujours le savoir l’abuseur d’un autre, ou le profiteur d’autrui, par nos privilèges éventuels ou nos mœurs, sur lesquelles nous ne nous posons pas forcément les bonnes questions ;

A cette idéologie du contre, je préfère ce qui fait réfléchir et qui unit. Ce qui permet de s’affranchir d’un esprit de caste, qu’elle soit haute ou basse, et de se sentir plutôt citoyen du monde qu’appartenant à un modèle sociétal imposé par la naissance ou le chemin accompli.

On n‘ y réfléchit pas assez,  mais ce système de pensée en noir et blanc impacte tous les domaines de notre vie, du travail à la politique en passant par la connaissance et les habitus, jusqu’à l’art qui devrait être égalitaire, mais ne l’est pas ! Si se positionner, savoir émettre un jugement et prendre la responsabilité d’agir et donc de se tromper est inhérent à l’humain, à un humain maître autant que faire se peut de sa vie,  je crois que l’on peut aussi éviter de tomber dans le piège qui, en temps de crise, amène à concentrer les  ressentiments sur une personne ou une catégorie…Séparer pour mieux régner est un artifice qui n’a pas attendu Machiavel pour s’instaurer un peu partout ! Et si les médias utilisent plus que largement ce moyen pour appuyer leurs idéologies, rien ne nous oblige à leur emboîter le pas!

Plutôt que la lutte des classes, je préfère donc résolument l’engagement du côté de l’humain !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Chronicolettes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.