Expérience interdite !

Parler de soi n’a aucun sens. Sauf lorsque la parole tend vers l’autre un fil ténu de compréhension, où il peut glisser sa propre histoire. Il y a en effet beaucoup de choses que nous n’apprenons pas. Notamment l’usage extensif de notre corps et de nos perceptions. L’interaction de nos sens et de notre cerveau, qui reçoit, analyse, restitue. Nous vivons, moteur et âme de cette merveilleuse machine complexe dont nous ignorons tout.

Ayant remis mes prunelles entre les mains du chirurgien  pour qu’un implant tout neuf vienne redresser ma vue abimée, je découvre que j’ignore tout ou ai tout oublié de cet organe auquel je tiens tant ! Je découvre aussi, expérience mille fois plus troublante, que je ne connaissais rien de mon propre visage, que depuis très longtemps, j’observe derrière des verres imparfaits qui me restituent une vision tronquée. Bien sûr, il y a les photos qui m’ont donné depuis toujours une image, ou plutôt mille images de moi. Mais, ce n’est pas mon propre regard sur la chose ! Et je découvre donc à travers un cristallin vierge quelque chose de différent. Est-ce plus vrai, plus crédible, que l’image d’avant ? Quelle part de l’imaginaire, plutôt que d’un sens altéré, a incrusté dans ma mémoire un portrait qui soudain n’a plus collé ? Qui, de moi ou des autres, qui me regardent aussi, a une image plus véridique, ou plus ajustée de ce qui est ou semble être moi ?

En soi, la réponse n’a d’importance que si, dépassant le cadre de mon seul visage, elle vise au-delà tout ce que je regarde et la façon dont je le regarde depuis des années. Elle n’a de sens que si, à côté de la relative légitimité ou illégitimité du regard et du jugement des autres, qui pour autant que j’en sache, sont tous à quelque degré que ce soit prisonniers du mythe de la caverne tout comme je le suis moi-même, j’affirme et relativise mes propres regard et jugement.

Autrement dit, ce petit œil problématique et tout ce qu’il a entraîné derrière lui, repose le problème de la vérité. Problème archi rebattu depuis la nuit des temps et par de doctes philosophes et savants ; Et qui comme le serpent de mer, n’a pas de fin ! Je n’y apporte et de façon très modeste qu’une expérimentation personnelle, à laquelle aucune théorie ne m’avait préparée !!! Car, à travers l’image, celle de soi, celles des autres, toutes les images, c’est bien à la connaissance d’une forme de véracité du monde ou tout au moins d’appréhension que nous nous confrontons.

Et, à l’heure où tant de tabous, de censures et de notions policées, de politiquement correct viennent  obturer le champ de la pensée et de la connaissance, à l’heure où, sous couvert de tout pouvoir dire, on ne dit plus rien qui ne soit à la superficie des choses, le vertigineux exercice auquel je me suis livrée devant le miroir, nouvelle Narcisse égarée, m’a paru une salutaire  expérience à partager !!!

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Chronicolettes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Expérience interdite !

  1. Françoise dit :

    regard sur soi et regard des autres ….. ça me parle ;o) bon courage à toi pour cette « autre » vision

    J'aime

  2. Didier dit :

    Si je comprends bien, tout s’est bien passé. alors, d’abord : ouf !

    Pour le reste, contrairement à toi j’estime que parler de soi a un sens, que c’est même la seule chose qui en ait. Peut-on parler d’autre chose que de soi, en vérité ? Comme tu le soulignes, on se perçoit à travers ses perceptions, qui sont en elles-mêmes des instruments doublement déformants, par leurs performances intrinsèques (celle de ton œil) et par l’interprétation que le cerveau en donne (l’image de ton visage que tu croyais être comme il n’est pas). J’ajoute qu’on se perçoit également à travers son histoire, qui est une construction de toute pièce, mais ça c’est une autre histoire !

    Merci pour ce partage et j’espère en lire d’autres sous ta plume !

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Didier
      Alors disons que l’intention que l’on met dans cette parole est essentielle…Et puis, la fabulation est l’exercice préféré de l’humain, et tant mieux! Je ne serais sans doute pas auteur sinon ni toi non plus 🙂 🙂 🙂 Merci de ton passage et de ton commentaire très intéressant….

      J'aime

  3. Bonsoir,
    Je suis heureuse de lire de « bonnes » nouvelles de cette intervention sur vos yeux.
    J’ai une idée, pas certaine qu’elle soit assez claire mais je vous la soumets.
    L’image que vous découvrez de vous même a changé, elle est plus nette, mieux définie ou que sais-je, et par ce fait votre perception de vous-même l’est aussi. C’est une expérience étrange, inédite en effet.
    Néanmoins, le regard des autres sur vous sera le même. Pas de changement à ce niveau à moins que vous ne changiez quelque chose à votre paraître, conséquence de votre nouveau regard.

    J'aime

  4. Phédrienne dit :

    Bonjour Claire
    Merci de votre lecture et de cette interprétation aussi …claire que votre prénom si vous me permettez cette figure ! Je crois que vous avez raison, car les autres prendront en plus mon image intérieure…
    Amitiés

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.