City Vox

Au bout d’un long chemin de ville

Entre l’asphalte et les tunnels

Je cherche le petit bout de fil

Qui conduit aux arcs en ciel

Loin des barrières et des clôtures

Des dents si hérissées des murs

Des pointes, des droites et des césures

Qui trouent le bitume et l’azur.

Des grues mangent à pleines gueules

Les rues qui saignent à grands bruits

Sous le soleil des lundis

Et le passant passe sans soucis

Le nez suivant le long tracé

Des flèches,  des panneaux, sans idées

Sans rien regarder près de lui

Et moi….

Je lui tends un sourire

Un air de demain plein d’avenir

Et mon réflex à fleur de poing

Comme un point d’orgue

Sur son chemin de ville….

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour City Vox

  1. gilderic dit :

    Une photo particulièrement labyrinthique, où il y a de quoi perdre la raison…

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Gilderic!
    Merci pour le commentaire et le partage via twitter, c’est très gentil !
    Amitiés à toi

    J'aime

  3. Bonjour Phédrienne! Cette photo énigmatique de la ville elle est lui même un poème séduisant. Et le texte exprime l’idée de l’espoir malgre tout. Je crois que toi trasmettre toujour la joie de vivre et ça c’est un cadeau. Salut

    J'aime

  4. Phédrienne dit :

    Merci Barbara, l’espoir est indissociable de la vie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s