Dentelle

J’ai frotté sur un bout de peau

La dentelle noire

Un peu de chair d’abricot

Le zeste d’un citron doré

Une myrtille écrasée

Un morceau de baiser volé…

A la recherche de douceur

J’enfouis mes mains

Dans la candeur

Pelote de laine veloutée

Peau de pêche parfumée

Mangue, miel, ruban nacré

Et puis….

Je laisse couler sur mon cœur

Deux ou trois notes de langueur

La touche d’un piano laqué

L’accord d’un violon encensé

Le la de la flûte enchantée

Comme une mer de saveurs….

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dentelle

  1. Je vois dans cette dentelle en photo habillée de mots une petite tête de vipère, une vipérine en quelque sorte. Avec ses écailles bicolores et fragiles. Animales.

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Nicolaï. Ce commentaire me ravit ! Il illustre combien une image est multivocale et combien le regard qui y est porté amène ses dimensions propres, et imaginatives, j’aime donc regarder cette vipérine par vos yeux ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s