Les chats de Madame Prétend, épisode deux…

Depuis quelques temps, les chats de Madame Prétend sont inquiets : leur parcours fiévreux, queue en panache dans le jardin, traduit sans peine l’agitation de leur propriétaire. De son œil noir et inquisiteur, Madame Terpend, en sa qualité de thuriféraire et de gardienne des lieux, suit inlassablement les allées et venues des autres pensionnaires: les gens ! Qu’il s’agisse  des quelques ménagères qui se risquent à accrocher leurs draps sur les cordes à linge (privilège exorbitant en ville), des quelques enfants qui commencent à rajeunir les murs de l’immeuble, qui sont aussi vétustes que certains de leurs occupants, sa vigilance tatillonne peine à tout regarder !

Qu’à cela ne tienne ! Madame Prétend, digne descendante de Saint Louis, a choisi de trôner sous le vieil arbre solennel qui sied à sa majesté, et dont je vous avoue ignorer l’espèce. Ce n’est pas un chêne en tout cas, mais sa ramure géante suffit à la sacralisation du siège de jardin en bois, et confère à ce mètre carré de jardin un pouvoir symbolique et terrifiant !

Par un calcul savant et millimétré, qui relève d’un haut sens de la stratégie et d’une grande habileté, Madame Prétend a soigneusement orienté sa chaise, de façon à ce que, par un imperceptible pivotement rapide de son cou, elle puisse quasiment sans bouger, balayer tel un gyrophare, la géographie des lieux ; rien n‘échappe donc à sa constance, laquelle ne cède que devant les intempéries  et quelques incontournables nécessités de la nature.

L’efficacité de son règne est incontestable ! Le ravissant bébé boxer qui est à priori notre dernier arrivant ose à peine lever la patte sur l’herbe précieuse, et les affreux voleurs potentiels de fleurs ou de matériel de jardin n’ont qu’à bien se tenir : ils ne passeront pas !

Bien que je m’en défende, je vous avoue que moi-même, je montre patte blanche et m’efforce d’amadouer par un sourire gracieux, la redoutable gardienne, dont je sais pourtant le cœur tendre et l’absence de méchanceté ! Madame Prétend , n’est au fond  pas si terrible, non ! A l’instar de beaucoup d’autres gens, et malgré son amour fou pour ses petites bêtes qui sont championnes toutes catégories de  l’indépendance affichée, elle peine juste à partager son territoire et à laisser d’autres énergumènes à pattes y gambader à leur aise ! Pas de quoi fouetter un chat !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les Chroniques d'Emilie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Les chats de Madame Prétend, épisode deux…

  1. J’adore votre façon d’écrire, si légère et drôle à la fois. J’imagine bien Madame Terpend, digne descendante de Saint Louis et sa tête de gyrophare 😀
    Heureusement qu’elle n’est pas méchante

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Merci Elisabeth ! Heureusement, le coeur humain est plein de mystères 🙂

    J'aime

  3. Salut, Phédrienne!
    C’est toujours un plaisir de lire vos articles sur Madame Terpend et « ses petites bêtes ». Je vous remercie beaucoup d’avoir visiter mon blog. Toutes mes amitiés.

    J'aime

  4. Phédrienne dit :

    Bonjour Barbara
    Votre blog est une source constante de partage érudit et intelligent, j’y apprend beaucoup ! Je repasse sur le billard pour mon oeil droit demain et soyez sûre que lorsque j’aurais récupéré, je viendrais vous voir en courant si je puis dire 🙂 ! Amitiés, Barbara !

    J'aime

  5. Je voudrais y être! Je te souhaite aller mieux. Je vous embrasse. Amitiés, Phédrienne!

    J'aime

  6. Phédrienne dit :

    Bonjour Barbara…. Merci pour ces bons voeux, je réapprends l’art de regarder ..avec deux yeux 🙂

    J'aime

  7. Très belles nouvelles, Phédrienne. Énorme bisou.

    J'aime

  8. Phédrienne dit :

    Merci du fond du coeur, Barbara !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s