Auto portrait, de mots, croisé….

 

A la recherche de ce moi passé

Dans ma baie des trépassés intérieure

Humeurs folâtres ou déglinguées

Rumeurs, passions, folles noirceurs

Et lumières blanches de rêves ancrés

A mes poètes de papier ….

Dans ce visage sans Vénus

Mais où Janus semble trouver

Dans le café brûlant des yeux

Un contrepoint à ma douceur

Le drapeau noir des rancœurs

Où un pourquoi un peu perdu

J’aime  à renouer avec l’enfant

Qui se débat comme un beau diable

Et me rappelle à point nommé

Qu’au cœur le temps ne fait outrage

Que si on laisse au vent mauvais

Un infime point de passage….

En moi la fenaison ne sait

Que tresser des bouquets d’atours

Mon cœur bat au sang levé

Sur l’extrême pointe des amours…..

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Auto portrait, de mots, croisé….

  1. Opaland dit :

    Pourquoi ce puzzle ?
    Signe d’une vie morcelé ?

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Le propre du puzzle est qu’il n’existe vraiment que lorsque l’image est complète, autrement dit, je suis dans la même logique que pour le verre à demi plein ou à demi vide 🙂

    J'aime

  3. ledrakenoir dit :

    Beau et sensible… 🙂

    J'aime

  4. Phédrienne dit :

    Bonjour ledrakenoir, et merci pour l’appréciation, et le sourire 🙂

    J'aime

  5. J’aime ce puzzle car l’image est entière. Vous vous êtes donc construite et sans doute, savez vous que d’autres pièces viendront le modifier…

    J'aime

  6. Phédrienne dit :

    Vous s avez, nous avons l’obsession de l’être fini, achevé, mais moi, je préfère le considérer comme une ébauche ayant toujours le droit de changer, de se mouvoir et d’émouvoir autrement, alors , les petits morceaux de puzzle sont peut-être autant de facettes, qui parfois se montrent à ;la lumière, parfois ne le font pas ou le feront demain, qui sait ….:)

    J'aime

  7. Antonio dit :

    Je me promène sur votre blog comme au bord d’un ruisseau où il fait bon se laisser porter par sa douce musique et où on s’étonne de la force des mots et de la beauté des vers, sans pouvoir toujours en saisir le sens, ils nous éclaboussent juste et rafraîchissent l’esprit. C’est ça qui est beau dans la poésie quand c’est bien écrit.

    J’aime beaucoup aussi le poème du matin.

    J'aime

  8. Phédrienne dit :

    Bonjour Antonio
    Bienvenue au bord du ruisseau, dont les ombrages ne demandent qu’à être partagés….c’est aussi ça qui est beau…et merci pour votre passage et pour vos mots 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s