Planète noire…

 

Elle tourne dans son bain de cristal

Comme une enfant perdue

Avide de trouver la mémoire

De ses lieux disparus

Ma planète noire…

Fragile rescapée des déchirures du temps

Qui traque la lumière dans ses ajustements

Je regarde…

Et de nouveau, le monde dessine doucement

Ses palais et ses plaies, la couleur de ses vents,

Ses envols stellaires et la trace légère

D’une plume traçant en encre de lumière

L’ombre des pas dorant

Des routes et des sentiers si loin, devant…..

Elle pulse en cœur fébrile

Dans son écrin de cils

Et noie dans ses abîmes la violence d’un couchant

Et le tracé fusant d’un autre œil qui regarde

En miroir fusionnel, ce qui, derrière ses voiles

Révèle encore l’essence et la chair d’une âme….

Ô regard, Ô pupille, indocile captive,

Ma planète noire….

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Planète noire…

  1. ¡Bellisimo, Phédrienne!

    J'aime

  2. Phédrienne dit :

    Merci mille fois, Barbara !

    J'aime

  3. rechab dit :

    Je viens d’ailleurs de faire une « variation », qui s’appelle « le miroir refuse de répondre »… qui sera éditée bientôt…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s