Les chats de Madame Prétend, épilogue automnal !

Depuis quelques jours, une bouche glaciale crache sans répit sa petite bise sur le jardin. Les rares fleurs rescapées du naufrage, recroquevillées et blotties, achèvent de se dessécher sous un soleil froid et lugubre. Le vent inquisiteur se coulisse sous les portes, grimpe les escaliers, se répand en filets à frissons le long des planchers, remonte aux chevilles et au cœur.

Dans ma cheminée, il vocalise, donne de la voix et parfois l’immeuble grince comme les membrures d’un vieux vaisseau ; ça craque et ça gémit et nous voguons sur l’automne en passagers clandestins, et pas si heureux de l’être !

Dans le jardin, la vigie familière a disparu. Sa silhouette victoriennement engainée de sa robe de chambre matinale ne trône plus sous le vieil arbre, et las, même les chats ont disparu : pas un panache de fumée noire, pas une frisure de soleil, et même l’angora si généreusement garni de poil chaud dédaigne les allées au profit du logis.

La cage d’escalier est vide et silencieuse et à peine devine-t’on, en passant devant une certaine porte, l’imperceptible mouvement de l’œilleton, derrière lequel un œil furibond s’essaie à voir…..

Il ne reste rien…ou presque !

Comme un général qui se refuse à battre tout à fait en retraite, Madame Terpend a imaginé une ruse, vous l’allez voir : un petit crochet, qui maintient vaille que vaille la porte du jardin ouverte ; maintenant, c’est le jardin tout entier qui vous guette, lui et toutes les choses que les mains de Madame Terpend  y ont plantées  ! Vertes sentinelles qu’aucune fatigue ne terrasse jamais, et qui de jour comme de nuit, suppléent à la terrible gardienne des lieux sacrés !

Seul, le vieil arbre semble un peu libéré. La dernière fois que je suis descendue, il m‘a semblé qu’il déchainait ses branches et ses feuilles rousses en une danse échevelée !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les Chroniques d'Emilie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les chats de Madame Prétend, épilogue automnal !

  1. Manduleen dit :

    Ça me rappelle l’ambiance « hors-saison » de Cabrel… Ça me rappelle à quel point j’aime aller me promener dans les villages côtiers désertés par les touristes, quand ne reste que le bruit rageur de l’océan déchainé, le vent dans les pins… ici un portail qui grince et qui claque au gré des bourrasques… là le tintement des drisses contre les mats… Parfois une mouette ballottée dans le vent…

    Hors-saison… c’est à ce moment que les lieux montrent leur vrai visage…

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Manduleen
      Je reconnais dans tes mots la sensibilité qui se dégage de tes dessins et donc les sens de l’artiste toujours aux aguets quand il s’agit de capter et de s’imprégner. Ton commentaire est très évocateur, je crois sentir les odeurs, et voir…….
      Amitiés

      J'aime

  2. Tendresses à cette valeureuse Madame Terpend et à toi pour ce beau récit

    J'aime

  3. Antonio dit :

    Je découvre les 3 épisodes de ces chats dans ce petit carré de jardin et j’ouvre grand mon dictionnaire autant que mes yeux, mes narines et mes oreilles pour apprécier ce lieu commun extraordinaire.
    Vous avez une écriture très riche et très juste, un plaisir à lire, un ravissement à l’oreille et un enrichissement de mon vocabulaire. Cha-peau !

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Antonio
      Les romanciers ont compris bien avant moi à quel point la vie autour de nous recèle de véritables personnages qu’il suffit de dégager de la pierre pour les voir. C’est un petit jeu auquel j’aime me livrer, sans prétention autre que le partage d’une découverte et d’un plaisir ! J’aimerais savoir peindre autrement et m’y essaie quelquefois ! Mais je crains que mon seul vrai pinceau n’ait la forme d’une bille de stylo !
      Merci à vous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s