Dream landscape

 

Hier, flânant dans le brouillard au bord d’un lac enchanté de brumes, je devinais plus que je ne voyais, l’architecture délicate des arbres sans parure, leurs branches filigranées de noir traçant leur ombre à peine distincte sur l’eau voilée. Les cris des oiseaux enfouis sous la ouate blanche me parvenaient à peine ; c’était un paysage de Merlin l’enchanteur, intemporel, suspendu entre diverses dimensions, et où, lentement, floconnée, s’est posée  subrepticement une histoire de conte de fées…

subrepticement

Redevenue enfant, j’ai laissé glisser dans ma tête de multiples images irréelles, dont celle que voici….parfum d’ailleurs…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s