A quoi pense-t’il?

 

2617

 

A quoi pense-t’il

Sous l’or tombant du ciel,

Pendant que la lumière rasant

Les quais presque vides,

Joue à cerner les ombres

De son corps solitaire,

Dans le froid brûlant ?

Je guette son regard qui file

Comme un oiseau,

Traçant à pleine flèche

Sa fuite loin de tout.

Mais en prince impassible,

Ses mains au fond des poches,

Je lui reste invisible,

Bien que volant son âme,

Dans ma magique boite.

Un battement de cil,

Une seconde hissée,

Sur une éternité de silence…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour A quoi pense-t’il?

  1. Antonio dit :

    « Bienvenue à bord », lit-il.

    Amarré sur son banc, au fond, il se sent comme cette embarcation, attendant au petit matin leur devoir qui les prendra par la main et défera ce noeud qui les retient, pour un tour, le même comme chaque jour qui les conduit malgré eux au turbin avant que la nuit ne les ramène sur le quai de leur solitude.

    Il se dit que s’il osait il l’emmènerait bien voir la mer. « Bienvenue à bord ». Par ces trois mots, est-ce qu’elle ne l’y invitait pas ?

    Petite inspiration du jour d’après cette très belle photo. On dirait du Atget ou un de ces photographes du vingtième siècle 🙂

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Antonio
      Ravie de vous revoir par ici; C’est juste du Phédrienne pur jus, mots et images et je vous remercie d’avoir saisi l’amarre tendue pour y accrocher votre inspiration, jolie d’ailleurs…une balade en mer en hiver, quelle magie !

      J'aime

  2. gilderic dit :

    Belle image. Ces quais invitent à la contemplation et la rêverie…

    J'aime

  3. Toi, tu as un sacré talent! La capture de la solitude del l’être désarmé,.. l’instant intime saisi par ta plume et par l’image est bien vu et très bien exprimé. Bravo et merci pour ce magnifique partage.

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Barbara
      La poésie est spontanément présente dans la vie, et de façon très fulgurante! Tu le sais aussi, madame l’artiste ! Il n’y a donc plus qu’à la cueillir ! Merci !

      J'aime

  4. RvB dit :

    Quelle belle ambiance admirablement retranscrite par le verbe, c’est très bien vu !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s