Colors in the city

3671

Moi, j’avais le mur triste,

Et l’affiche affligée,

Ventant les mérites,

Des produits de ma cité.

Sourires politisés,

En panne d’élections,

Vieux renards, gros cafards,

Et pin-up attristées,

Carrossées et gainées,

Sex symboles strausskahnisés,

Déchirures bétonnées,

Et chewing-gums collés !

Viens, regarde-moi !

Je te noie de couleurs,

En flaques, en bombes, en sprays,

En lettres, en épaisseur,

Je te flashe l’esprit,

Et en prenant tes murs,

Je te redonne de la voilure !

De l’audace, de la trace,

Du cri, de la saveur,

Je l’invente, je la rythme,

Je la slame, je la mime,

Je te dis que j’existe,

Dans la rue où tu passes,

Je persiste et je signe,

Un joli  Calli – graff !

 

Image prise avec l’accord de l’intéressé : ce n’est pas parce que c’est dans la rue qu’on ne doit pas respecter le droit à l’image

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Colors in the city

  1. J’aime beaucoup! J’adore ça: sex symboles strausskahnisés!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s