Il pleut ! Poésie pour le sourire

5203

Il pleut,

Quel désespoir, mon Dieu !

Fuligineuses averses

Qui douchant le moral

Tout autant que les pieds

Versent en flux constants

Leurs amères promesses !

Pourtant je sais encore

De ces gourmands couchers

La tête bien calée

Sur un blanc oreiller

Un chocolat fumant

Dans sa tasse légère

Qu’un nuage de crème

Auréole, gourmand !

Et partant,  un bon livre

Livrant entre ses pages

Quelque secret mystère

De mystérieux vocables

Et du plaisir en flux

Comme s’il en…pleuvait !

Pour l’heure je suis debout

Dansant à ma façon

Sur mon parquet oblong

Au son des mirlitons

Muses, si m’en croyez

Jouez de tous vos charmes

J’y succombe sans crainte

J’y triomphe sans gloire

Pour le sourire moqueur

De lecteurs indulgents!

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s