La douceur comme force et conviction….petite philosophie dans le boudoir acte XXXVII

5264J’ai envie aujourd’hui de vous parler d’une vertu si peu partagée et si mal aimée…la douceur. J’ignore pourquoi cette si heureuse disposition inspire davantage de pitié que d’envie. Pourquoi le doux, (la douce en l’occurrence), passe en général pour un plat de nouilles sans beurre ni sel, un truc mou, lénifiant,  et qu’on peut s’autoriser à molester, ou à mettre de côté. Avoir de la douceur ne présuppose pas d’avoir un cerveau d’huitre, ni une volonté de mollusque (encore que je n’ai rien contre ces espèces), mais peut suggérer au contraire qu’on préfère à l‘épée, la main tendue et le fameux gant de velours qui cache une ferme poigne.

C’est mon cas, et plutôt que de mettre mon poing dans l’œil de quiconque formulerait une opinion contraire à la mienne, je préfère écouter, négocier (ce qui ne veut pas dire abdiquer ni reculer), et mettre sourire et amabilité au service de ma cause. Privilégier la réponse ferme et polie à l’invective, la conviction assise, laquelle n’a jamais besoin de cris ni de démonstrations brutales, aux hurlements !

Dans ce monde si dur, complexe, où les mots deviennent si rapidement des armes, je choisis moi, non pas de tendre mon autre joue, mais la force tendue de ma volonté, et le désarmement général des belliqueux ! Tant est grande ma certitude que le sucre reste souvent préférable au vinaigre, au fiel et à l’acide !

« On ferme les yeux des morts avec douceur; c’est aussi avec douceur qu’il faut ouvir les yeux des vivants. »  Jean Cocteau

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Le boudoir philosophique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La douceur comme force et conviction….petite philosophie dans le boudoir acte XXXVII

  1. Françoise dit :

    ce texte et le soleil aujourdh’ui …. merci ;o)

    J'aime

  2. RvB dit :

    La douceur en tant que force maîtrisée, plutôt que la force brutale, toujours pourvoyeuse de dégâts collatéraux, voilà qui changerait beaucoup de choses au socle sociétal si cela devait se généraliser ! Une position qui n’est pas vaine, je la partage.

    J'aime

  3. J’adore la douceur, d’autant plus qu’elle est si dévalorisée de notre temps

    J'aime

  4. sindebad dit :

    La douceur est la clé des cieux.
    j’approuve

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s