Du temps où il ne pleuvait pas…

 

6199

Je cassais parfois assise à ma fenêtre

Un rayon de soleil brûlant

Je le glissais dans mes cheveux

Pour qu’il y sème quelques paillettes

L’odeur des champs de blé mûr

Et le goût des départs

Très tôt sur les quais de la gare

Puis je le mangeais

Caramel fondant

Par petits bouts gourmands

Juste pour sentir au creux de mon ventre

Son cœur d’or incandescent

Mais aujourd’hui à ma fenêtre

S’est couché un édredon

Un petit coussinet rond

Gris et blanc, cœur de pigeon

Je l’ai mangé pour de bon

Que voulez-vous, j’en suis friande

Et il  a plu dans ma maison

Quel phénomène bien étrange !

Depuis je guette avec raison

Un arc-en-ciel en floraison

D’orange, d’indigo et de rouge framboise

Pour le goûter  à ma façon !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Du temps où il ne pleuvait pas…

  1. Bravo!!!, toi goûte les petites choses de la vie avec beauté et poèsie; ton quotidiene est merveilleuse! Il faut apprendre.
    Merci à toi pour le partage.

    J'aime

  2. Ah, superbe photo!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s