Dites-moi donc un au revoir

153Dites-moi donc un au revoir

Dites-moi donc ce mot si doux

Qui tresse entre nos voix ce soir

Un long ruban de désirs fous

Celui de mettre dans vos pas, loin

Un peu du sable de mon chemin

L’odeur de mes cheveux mêlés

Au vent violent des alizées

                Tous les quais rouges de mon cœur

Entre récifs et rochers

Attendent avec la marée

Votre retour imaginé

Derrière les persiennes voilées

De mes paupières enchâssées

Où la nuit se mêle au jour

Je vous adresse ce baiser

Comme une écharpe au vent dressée

Qui suivra le fil de vos jours

Et vous enrobera d’amour…

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s