Fugitive

1482

 

Délicatement ourlée

Tremblante au vent léger

Ton fourreau de  soie plissé

Perlant encore de rosée

Fugitive tu as glissé

Un peu de rêve inachevé

Intemporel et convenu

Une rose sur mes pas émus

Dans les ruelles de la ville enclose

Sur son sommeil provincial

Où chaque pas étonne un peu

Résonne et sonne en songe creux…

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s