Juste à l’instant…

 

 

1910

 

J’ai parfois comme un voile de mélancolie

Un peu de spleen, un peu de mal, un lever gris

Délivrant d’intérieurs nuages et leur pluie

J’ai parfois le cœur en rage, encagé d’ennui

 

Et ces fleurs de misère aux pistils amers

Semant leurs graines de poussière dans mes déserts

Leur tubéreux, si lourd  et terrifiant parfum

M’enlacent de tristesses sans autres lendemains

 

J’effeuille leurs lents pétales juste du bout de ma main

Et quand le ciel finit par rentrer dans ma maison

Laissant la  brume douce sortir de ma prison

J’attends que la lumière revienne, et le matin …

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Juste à l’instant…

  1. lerestnadine dit :

    les mots que je ne sais pas dire ce matin,vous les avez prononcés à ma place,merci.

    J'aime

  2. lerestnadine dit :

    A reblogué ceci sur lerestnadine.

    J'aime

  3. Très belle image où même les feuilles ont un voile de mélancolie…Parfait le poème, j’aime beaucoup, beaucoup.
    Gros bisousssssss.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s