Que voulez-vous que je vous dise …petite philosophie du boudoir, acte LXIII

Cette fois, je vous le déclare tout net : je vais jouer les rabat-joie ! Aussi ne comptez-pas sur moi pour vous souhaiter une joyeuse année, une bonne santé et toutes ces sortes de choses. Non que je vous la préfère mauvaise ou simplement désagréable ! Mais voilà, je déteste les mots creux ; les formules toutes faites, les trucs de politesse, les poncifs sortant tout armés de votre bouche comme Athéna en personne. Vraiment, je déteste ça. C’est comme les cadeaux qu’on se croit obligés de vous faire ; moi, j’adore faire des cadeaux, surtout quand l’autre  n’attend rien. Quand on a croisé sur un chemin la chose qui fera étinceler l’œil, dresser le poil, frétiller d’émotion. Ca, ça a  du sens ; penser à l’autre quand on en a envie ; pas quand on a peur qu’il croit qu’on l’oublie.

Des vœux qu’on ne pense pas, c’est comme conseiller de faire l’amour sans envie ou manger sans appétit. Ca tient quand même de l’attention à l’autre, à qui on fait semblant de s’intéresser, mais au final, si on creuse vraiment, ça ne veut rien dire du tout. C’est le préfabriqué du sentiment, la facticité de la pensée, la supercherie du cœur. Franchement, ça ne m’intéresse pas. Si tu me parles, si tu me touches, si tu m’appelles, je veux que ce soit vrai, senti  pensé, je veux me sentir désirée dans cet acte, tout comme je le ferais pour toi.

C’est pour cela que je vous donnerais simplement un sourire, et la liberté de vouloir ce qui vous semble bon à vous, parce qu’après tout, je vous fais confiance : vous savez bien mieux que moi ce qu’il vous faut !

Et puis, parce que dans ces temps qu’on veut nous faire croire obscurs, il y a trois choses que je trouve formidables : la lumière de l’esprit,  la possibilité du libre et le pouvoir de l’amour. Quand on se lâche ! Donc, lâchez–vous !

 

carte

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Le boudoir philosophique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Que voulez-vous que je vous dise …petite philosophie du boudoir, acte LXIII

  1. Antonio dit :

    C’est pas que je cherche à jouer les abats-jour, tant j’aime à profiter de votre lumière d’esprit (et croyez-moi il n’y a pas de second degré dans mes propos), mais vous vous êtes finalement fait avoir ! 😉

    Ca commençait bien et puis, ils vous ont rattrapée, les voeux et leur carte postale, magnifique au petit mot original… Ils sont plus fort que nous, c’est pourquoi je me méfie, je regarde sous chaque mot, derrière chaque point d’exclamation… 2014… rien que de l’écrire, ils nous appellent… vous les entendez ? … « Mes précieuuuux… » … Non, rien, je ne souhaite rien, à personne ! … Pas même à mon père, à ma mère, mes frères et mes soeurs… oh oh ! … ce serait… mon dieu, ils sont là !!! … ils sont trop forts… 2014 vous sera comme bon vous…. oh, c’est trop dur ! …Non, non, 2014 ne sera pas … Enfin, si… je vous le souhait… Aaaah !

    Vous voulez que je vous dise… Ne vous en déplaise, que 2014 soit pour vous le seigneur des années où tel Frodon dans sa quête vous mènerez ces précieux jusqu’à leur destruction définitive dans les montagnes du Mort-de-rire… afin que ce monde soit sauvé de tout superficiel…

    S’il vous plaît, acceptez cet unique voeu ! 😉

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Antonio
      J’adore ! Vous devriez venir plus souvent  ! Et oui, j’aime bien jouer à l ‘arroseur arrosé volontaire, une bonne façon de rire de soi, vous l’avez très bien compris ! J’accepte donc ce vœu unique avec une grande jubilation et pour vous, restez vous !

      J'aime

  2. Je me lâche et te fais plein de bisous de tendresse, Colette, de tout cœur

    J'aime

  3. RvB dit :

    C’est une pensée qui m’a conduite ici, c’est avec le même engagement que, du très fond de mon cœur, je ne te souhaite rien de moins que je n’aurais pu te souhaiter de meilleur.
    Bisous !

    J'aime

  4. Superbes, les non voeux de Colette !!! Mais… dès mon coeur je te souhaite de meilleur et je le fasse vraiment sans trucs de politesse car tu es formidable, ma chère écrivain-poéte-photografe!!!
    Bisous alchimies (creo que ahora lo he escrito bien), con todo mi cariño.

    J'aime

  5. Phédrienne dit :

    Tul ‘es aussi, tellement débordante de créativité et de sourire, merci pour ces voeux et décidément, je voudrais apprendre ce bel espagnol sonore et coloré, chantant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s