A deux…

a deux

 

Avec toi j’irais marchant sur les vagues

Sur les plages invisibles

Et même sur des chemins qui n’existent pas

C’est là que tout commence

Deux mains enserrant le temps

Tendu comme une voile gonflée de vent

Ne rien savoir de ce qu’on va trouver

Ne rien chercher

Laisser l’ici et maintenant souffler sa brise

Et s’envoler comme la fumée d’un rêve ivre…

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s