Méli-mélo, comptine pour le sourire

 

 

Je n’ai pas de sous dans mon sabot

Juste quelques oranges et un peu d’eau

Des noisettes sauvages, un peu de miel

Dans mon antre sage un coin de ciel

J’ai fait provision de fantaisies

De chocolat noir, de poésies

De pages vergées d’ivoire éteint

De cuir grené de rouge et d‘or fin

Et sur ma peau frottée de vanille

Le soleil couche ses belles îles

Le flonflon joyeux de ses rires

Qu’avec grande faim j’aspire

Méli-mélo, quel drôle d’ilot

Que celui où je gite sitôt

Que le vent m’y pousse fermement

Que le froid m’y jette posément

Ou que la fatigue s’évertue

A rompre mes marches assidues !

 

 

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Méli-mélo, comptine pour le sourire

  1. Jolie comme la sourire d’un enfant, claire et lumineux pour fêter la vie! J’adore!
    Merci, belle dame!
    Gros bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s