Est-ce que l’écriture a un âge et une classe ? …petite philosophie dans le boudoir, acte LXXI

Je ne m’étais jamais posé la question. Ecrire ou  parler, me semblait naturel et je pensais naïvement que l’écriture et le langage sont un patrimoine commun, nourris des mêmes racines langagières, partagés  inconditionnellement avec des gens appartenant à la même communauté linguistique,  tous âges et conditions confondues. Mais c’était faux et archi faux !  Malgré les édits et les usages, la langue reste liée à des conditions de vie, un environnement culturel et matériel, une idéologie qui la transforment et l’accoutument. Elle signe, comme une rolex à un poignet, un itinéraire, une formation, un système de valeurs présupposés, et aussi un âge : il  y a le parler vrai, le parler jeune, le langage de la rue, etc. Le langage commun et le langage soutenu, lesquels soutiennent en effet, chacun à sa façon, une manière de vivre et un engagement. A ma grande stupéfaction, moi qui ait toujours refusé énergiquement les notions de classe, d’origine et d’étiquette, revendiquant avec ferveur le droit de n’être liée à rien d’autre qu’à ce qu’on croit, prône et défend, je me suis  vu traitée d’intellectuelle puis de bourgeoise, d’élitiste et même de  réactionnaire du simple fait de mon verbe et sans qu’il soit jamais pris acte du fond de mes propos, ni de mes pensées.

Ce serait juste amusant  (on est toujours le vieux con de quelqu’un,  quoi que l’on fasse et pense) si cela ne traduisait pas une incapacité à se comprendre et à vouloir s’entendre. Si cette séparation langagière n’induisait pas un autre tri bien plus ennuyeux et choquant, celui de différentes classes supposées de gens, dont chacune aurait ses codes vestimentaires, langagiers et autres, protégés par des parois bien étanches et donc, infranchissables.

L’inégalité commence là, dans cette séparation syntaxique et nourrit ensuite tous les préjugés, tous les clivages. Qu’est-ce que l’usage commun de règles du langage facilite en effet ?  La précision et la clarté de ce qui est communiqué à l’autre tout simplement : lorsqu’on ne se comprend pas, comment pourrait-on s’entendre ? Tout l’enjeu de cet apprentissage repose là, et non dans un paraître ou une forme de parade  où l’on se complairait à exposer la richesse de son vocabulaire ou sa virtuosité. La langue a ses outils dont il vaut mieux savoir se servir pour s’en servir au mieux ! C’est mathématique et cela n’empêche nullement la coexistence d’autres formes de langages nourris de la coutume ou de l’histoire de chacun. Personne ne met en doute la nécessité d’apprendre un métier, de se former, de mieux pratiquer une passion, un art ; pourquoi est-il devenu ringard et obsolète d’apprendre à bien pratiquer sa propre langue, même et y compris quand on a des critiques et une distance à opérer  vis à vis de sa propre culture ?

Je suis donc toujours très surprise de voir autant de gens autour de moi manipuler si mal leur langue maternelle !  Non pour l’image que cela peut donner et dont je me moque éperdument,, non par conformisme  idéologique car je suis sans dieu ni maître, quels qu’ils soient, et que je  n’obéis à personne d’autre qu’à moi et à ce que je construis avec d’autres et en tâchant de les comprendre au mieux. Ce qui paraît normal à tous me semble à moi  très choquant car cette langue est la base de tout apprentissage et qu’elle n’a pas plus d’âge ni de classe que l’intelligence, que le fait d’appartenir à une espèce commune, aux besoins et intérêts partagés.  Ce qui n’empêche nullement la pluralité et la diversité des  idées et des formes  pour le plus grand plaisir de tous !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Le boudoir philosophique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Est-ce que l’écriture a un âge et une classe ? …petite philosophie dans le boudoir, acte LXXI

  1. rechab dit :

    et puis même, pour parler de patrimoine commun est-ce que tout le monde ( sur les mêmes textes ou « sources » en a les mêmes lectures, le même ressenti ?

    c’était le sujet de
    http://ecritscrisdotcom.wordpress.com/2013/07/04/boire-a-la-meme-source-rc/

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Rechab
      Ce n’est pas du tout le même sujet malgré les apparences ! Prôner la capacité à se comprendre, à parler un langage assez intelligible pour tous n’élude pas, et c’est bien heureux, la diversité des ressentis et des idées, gage et socle de la diversité humaine ! Mais si au moins ce qui est exprimé peut être entendu, c’est un pas de franchi pour éviter les incompréhensions ; je ne souhaite pas que les gens soient d’accord avec moi, mais je souhaite au minimum qu’ils ne traduisent pas mal mes propos, et réciproquement !

      J'aime

  2. Aurelio dit :

    « Je suis dons toujours très surprise de voir autant de gens autour de moi manipuler si mal leur langue maternelle! »

    … et par autant de gens qui s’affichent d’être cultivées… Pour moi la langue c’est moi-même, parce que tous mes pensées, mes sentiments, toute m’interpretation de la vie ce sont à travers d’elle.
    Il faut la soigner! Obligatoirement! Par tous!

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Aurélio
      Je partage entièrement ce point de vue, à une nuance près concernant la culture, parce que c’est un domaine délicat où d’autres valeurs rentrent en jeu.
      Amitiés à vous !

      J'aime

  3. Polina dit :

    On dit souvent que la richesse du vocabulaire reflète la précision de la pensée…en ce sens, bien qu’ayant pour socle commun le même langage, libre à chacun de l’employer selon sa sensibilité, plus ou moins accrue.

    J'aime

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Polinacide (j’aime beaucoup votre pseudonyme)
      Je suis on ne peut plus d’accord avec vous : prôner un lanage suffisamenent commun pour que tout le monde puisse s’entendre ne sous-entend aucunément l’uniformisation des émotions et des pensées; Bien à vous.;)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s