Intersticiel

J’ai voyagé dans des rues qui n’avaient pas d’histoire. Cela arrive parfois. Comme des boites à tiroir, elles restent fermées sur l’œil clos de leurs vitres oubliées, sur leurs trottoirs qu’aucun pas n’enchante dans la poussière blanche de 16 heures.

Alors, j’ai suivi une vieille dame boiteuse tirant son sac à provision comme on promène son chien et le cadencement inégal de sa marche, petit compas désarticulé par le temps. Il y avait, surmontant le sol triste d’un dôme plastifié, le reflet d’une église oubliée. Et puis des enfants jouant au ballon derrière des grilles qui ne demandaient plus que des miradors.  Et le noir et blanc de quelques ouvriers tirant des seaux au-dessus du vide.

J’écoutais le chant des rues, un vieil air de soul broyé sur un harmonica désuet, et ça me remuait le ventre comme un pleur de femme. Parfois, éclatant en fanfare dans le ciel jaune, un pan de ciel bleu Marjorelle ouvrait sa déchirure et alors tout changeait. Dans une vitrine, un goéland mélancolique admirait un canard, et plus loin, un très jeune homme beau comme une apparition bombait le torse à la fenêtre d’un palais déteint, bicoque couleur de suie penchant, lasse et altière, ses faitières et son vieux chapeau de tuiles sur l’épaule de verre de l’immeuble voisin.

J’étais bien ; j’avais trop chaud et c’était si agréable parce que je sentais mon corps à chaque instant.  Parfois, j’aime l’oublier comme on pose un sac trop lourd ; parfois, j’aime le sentir  dense et vibrant à l’unisson de tout !

Ensuite, le métro m’a gobée, petite mouche fatiguée au milieu des fourmis rentrant de leur travail. Deux jeunes femmes amoureuse s’embrassaient languissamment sous l’oeil inquiet d’une marâtre cendrillonesque. Et je me suis que, même dans le métro, c’était amusant !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s