Est-ce que les souris dansent ? …petite fantaisie phédrienne

 

Je m’amuse souvent à réfléchir aux expressions toutes faites qui émaillent nos discours. Et parmi celles-ci, et forte que je suis de l’observation quotidienne des chats de ma voisine, je me suis rendu compte qu’une légende prévaut au mépris d’une réalité quasi formelle (quasi, seulement !) : celle qui veut que les souris dansent lorsque le chat n’est pas là ! C’est ignorer une loi subtile, observée assez facilement dans l’ensemble des sociétés tant humaines qu’animales ; celle qui veut que sans l’existence du chat, le bal ne serait pas le même !

Dans mon jardin (vous me pardonnerez cet abus de langage, le jardin n’appartenant à personne, à part aux chats, justement), il y a évidemment des souris ; et aussi des mésanges et quelques pinsons que la jungle urbaine n’effraie pas. Lorsque les chats sont là, trônant en évidence sur les tables et les sièges bien chauffés, avec l’outrecuidance des maîtres, la souris ose parfois sortir le bout de son museau du pot de terre ébréché dans lequel elle se fourrait. Quant aux moineaux et autre gent ailée, ils s’amusent follement  à sautiller sur les branches et à titiller les chats que leur manège rend fous, et qui, nourrissant visiblement l’espérance de s’en gaver , sautent et caracolent sottement.  Le diable sait que j’aime les chats et leur fine intelligence, mais hélas, elle cède le pas devant cette tentation chasseresse. Autant de fois que passe la queue de la mésange, autant de fois maître félin, sortant de sa royale sieste, se livre à quelques vaines  cabrioles.

Mais lorsqu’aucune moustache ne profile son ombre redoutable sur la pelouse maigre, que pas une queue fourrée ne dépasse mollement d’un coussin de jardin abandonné, rien ! C’est le désert de Gobi, où aucun cénobite ne s’aviserait de demeurer ! Là où on pouvait s‘attendre à une infernale sarabande de mulots, à une folle Ola d’oiseaux exubérants, il ne se passe rien. Quand le chat n’est pas là, la souris ne danse pas, elle s’ennuie. Broie du noir ou enfile des perles, je ne sais ! Mais de fête, que nenni ! C’est un peu comme un conte où il n’y aurait pas d’ogre, vous voyez, on s’embête ! Fermement et sans autre solution que d’attendre que le chat revienne !

Je ne suis pas peu fière de contribuer par cette lumineuse découverte à la connaissance universelle, je vous le dis !

Et espère vous faire partager aussi le sourire des chats de ma voisine, parce qu’au fond, tout ça, eux, ils le savent bien !

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Est-ce que les souris dansent ? …petite fantaisie phédrienne

  1. En tout cas, tu as bien contribué à ma joie de cette merveilleuse lecture.
    Mais j’aimerais tant voir les souris danser 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s