Désengrenages …

 

Petites roue dentées qui craquent

Inflexibles crénelures

Sans hasard, chevauchant l’un après l’autre

Les rouages huilés du jour…

Moi, je pars en zigzag, en circonvolution

Je fais ma révolution

Je mets les bœufs dans la charrue

Et je jette le soc

Je fais du troc

Un sourire contre une rime

Contre mauvaise fortune

Ma tirelire de délires

Contre la raison avare

La prolixité du désespoir

Et le salut profond du clown

Rions un peu, vous voulez bien ?

Une corne d’abondance de rires

Et quelques bulles pour la couleur

Un peu de sel pour la saveur

Et sur un plateau

Tout ce que vous voudrez

Plus la cerise et son noyau

Et le pompon à rajouter !

Le soleil est entré dans mon crâne

Et je le laisse s’installer

Chérie, c’est l’heure de dîner !

Je m’en fiche !

Mon heure à moi est une montre molle

Et ses secondes liquides collent

Une sacrée frousse aux habitués !

C’est l’heure orange du désir

L’heure du loup et de ses dents aigues

Qui petit à petit déchire

Les vérités toutes crues

Et les jette par ma fenêtre

En menus vols de paillettes

Je suis dé crantée, désentravée

Dénouée et décervelée

Et je vais bien !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s