Le bon sens d’Emilie

Non, je ne l’ai pas oubliée. Même si son ombre tutélaire ne hantait plus ces derniers temps le jardin tant aimé ; fatigue, relative dépossession, car une nouvelle gardienne aux accents du sud et pleine d’énergie a pris ses nouveaux quartiers, bien décidée à faire montre de ses galons neufs et de son talent, maladie ? Le doute empêchait que j’en parlasse en  pleine liberté. Mais il y a peu, la reine et sa cour velue ont repris place l’après-midi dans une chaise longue où les différentes strates de fourrure des matous s’étagent sans guerroyer. De ce nouveau poste de vigie, stratégiquement décalé dans un coin du jardin, Emilie surveille de son œil pointu la nouvelle gardienne qui n‘a qu’à bien se tenir !

Et pour me rassurer tout à fait, rentrant hier d’une promenade en plein vent, j’ai trouvé la gente dame dûment armée d’une binette et qui s’acharnait à prouver que travailler la terre, ça la connait mieux que personne ! Non mais !

Profitant d’une pause, je me suis posée avec Emilie sur un des sièges de jardin aux couleurs de sirop de fraise et de menthe et nous avons devisé. Il n’y a  jamais de sujet creux avec elle ! Pas de ces conversations sur le temps ou le prix des choses, non ! Madame Prétend est une révolutionnaire, une vraie. Une de celles dont le cerveau vit en mai toute l’année. Son œil virulent épingle avec une égale acuité toute la gent politique d’ici et d’ailleurs ; pas question de laisser dire et encore moins de laisser faire. Ses 81 ans bien usés, bien éprouvés, disparaissent sous une colère de 20 ans, une printanière acné mentale qui la gratte aux entournures de son cerveau bien fait et sa langue est aussi alerte que sa binette !

Contrecarrant à elle seule tous les résignés, les grognons et les mous du genou, Emilie ira voter ! Se gardant le droit de crier haut et fort dans le bureau de vote ce qu’elle pense de ce monde injuste et géré par des édiles uniquement préoccupés de leur portemonnaie. Je ne sais pas pour vous, mais à moi, cette vision –là fait du bien ! Un vrai vent de fraîcheur qui accompagne le soleil du matin !

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les Chroniques d'Emilie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le bon sens d’Emilie

  1. Antonio dit :

    Il ne fait désormais aucun doute. Ma dyslexie est réelle. N’était-ce point madame Terpend qu’il fallait lire ? … Quel choc de découvrir aujourd’hui ce trouble en moi.

    Mais quel plaisir de retrouver Emilie et son caractère bien trempé, accroché à la binette de son franc-penser pour planter à nouveau le décor de cette chronique odorante et succulente.

    Aimé par 1 personne

    • Phédrienne dit :

      Bonsoir Antonio
      Je l’avais mentionné, j’ai dû modifier le nom pour préserver l’intimité de mon héroïne, le coupable, c’est donc moi ! Et j’aime beaucoup l’image de la binette du franc-parler !
      Merci Antonio !

      J'aime

  2. Oh, cette chère Emilie, elle m’a tant manquée… a-t-elle dont encore travaillé à 81 ans ?
    Quelle joie de découvrir tant d’ardeur révolutionnaire chez cette incroyable personne, j’espère qu’elle nous tiendra compagnie encore longtemps

    J'aime

  3. Ravie d’avoir de ses nouvelles …
    C’est drole, car il y a quelques jours, je pensais aux « nouvelles » de cette drole de dame que tu écris avec tellement de fraîcheur et de réalité, que je me l’imagine vraiment
    … Je me suis « attachée » a ce personnage

    Aimé par 1 personne

    • Phédrienne dit :

      Bonjour Elisabeth
      Pardon pour la réponse tardive, je récupère l’usage de mes yeux ! La jeunesse n’a pas d’âge, c’est bien connu ! Et Emilie est plus jeune que n’importe qui !

      J'aime

  4. RvB dit :

    Elle me manquait aussi Emilie, et je suis ravi de voir qu’elle n’a rien perdu de l’énergie de ses 20ans. Quelle force d’âme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s