Encore, la mer…

J’ai trop trempé mon encre

Dans la sueur des villes

Trop frotté mes tempes aux murs

J’ai trop heurté les parois du vide

Et les voyages sans issues

Je rêve juste de ta caresse mobile

Et de ton rudoiement têtu

Roule-moi comme un caillou

Un grain de sable tout mou

Fais-moi malléable et flexible

Dilue-moi dans le sel, dans le rien

Chante-moi à l’oreille

Des chansons de marin

Je n’irais pas dormir

Sur ton ventre mouvant

Ni me coucher

Parmi les corps dormants

Je veux juste écouter

Ton grand souffle puissant

Et me nourrir de tes légendes, un long instant

Comprends-moi,

J’ai besoin de rêver par tes yeux

Et d’oublier la terre

De perdre le nord, et le sud si je peux

Et de retrouver mon désert

Sous ta belle peau d’écume et de pierres bleues…

 

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Encore, la mer…

  1. Gilderic dit :

    « La mer qu’on voit danser… »
    Je repense toujours à ces mots de Trenet quand je retourne au bord de la mer. Ton poème exprime à merveille la douce énergie inspiratrice qu’on y trouve.

    Aimé par 1 personne

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Gildéric
    je suis heureuse de partager avec toi cette vision sensible 🙂

    J'aime

  3. Quelle manière plus belle de finir un poème! Quelle jolie image… Bajo tu bella piel de espuma y de piedras azules…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s