Discrète

8857Je me suis fait discrète

Épaisse comme un fil

Une feuille oubliée,

Un soupçon de vanille

Avec juste au fond d’un œil

Une goutte de mélancolie

Un cercle noir de défi

Un peu de vague à l’esprit…

Ca pèse et puis ça dégouline

En lentes coulées zinzolines

Ca fait des dessins tout marbrés

D’ombres et d’arbres filigranés

J’en ai fait un petit paquet

Aussi léger qu’un enfant seul

Je l’ai lancé au gré du vent

Qui l’a emporté en sifflant

Et je ferme les yeux encore

Je joue presque à faire le mort

A faire celle qui n‘attend rien,

Ca fait du bien !

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Discrète

  1. ledrakenoir dit :

    Mots qui fascinent et une belle image… 🙂

    Aimé par 2 people

  2. Phédrienne dit :

    Un grand merci Ledrakenoir, au beau pseudo !

    J'aime

  3. Belle image de la plus belle poète!!!

    J'aime

  4. Phédrienne dit :

    C’est adorable, Barbara , merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s