A quoi ça sert de détester les gens ? …petite philosophie dans le boudoir, acte LXXXIII

Question pas si oiseuse que cela au fond…regardez bien et cherchez bien autour de vous, et puis, plus près, chez vous ! Quels tombereaux d’acrimonie, d’envie ratiocineuse et de ressentiment remâché n’y trouverez-vous pas ? L’atrabile est un sport de haute voltige, qui n‘est agréable que lorsqu’elle est servie par l’humour et la causticité de son possesseur (les pamphlets sont parfois bien régalants) et ô combien ennuyeuse autrement… !

J’en subis comme tout un chacun les attaques frontales ou plus sournoises et il  m’arrive plus qu’à mon tour de siffler entre mes lèvres purpurines quelques méchancetés bien senties ! Il est vrai que sur le coup, une forme de soulagement veule, de contentement salace me remplit à la manière d’un plat trop gras, et si un autre rire que le mien souligne cette réjouissance, quel délice !  Mais assez souvent, je me rends compte que cette soudaine détestation vient juste poser sa dérive procrastinante et m’empêche de travailler, d’aller au bout de quelque chose, m’arrête sans images et m’autorise à ne rien faire ! En rendant mon prochain responsable de tout cela !

Du coup, je me suis demandé très sérieusement à quoi servait cette tendance si profondément ancrée chez l’humain ? Agit-elle comme la douleur pour nous signaler un petit truc qui ne tournerait pas bien rond dans notre moi ? Est-elle une superfétation de l’esprit, une excroissance inutile ? Un régulateur hormonal agissant à la façon des jours de carnaval où tout est permis et permettant d’empêcher, qu’à défaut d’exprimer sa hargne et sa rage, on s’attaque à mains nues à son prochain ?

Je n’ai évidemment pas de réponses à cette question ni plus bête ni plus intelligente qu’une autre mais si quelqu’un de plus érudit a quelques piste à proposer, je suis preneur !

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Le boudoir philosophique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour A quoi ça sert de détester les gens ? …petite philosophie dans le boudoir, acte LXXXIII

  1. Antonio dit :

    J’ai sous les yeux cette citation de Paul Valéry pour vous répondre, non ?

    « Tout repose sur quelques idées qui se font craindre et qu’on ne peut regarder en face »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s