Un petit tas…poésie d’humeur de l’instant …

Un petit tas de mensonges, posé là.

Pourquoi pas ?

Jeu de cache-cache, jeu de pas fugace,

Jeu de miroirs détournés,

Jeu de reflets troublés.

A quoi joues-tu ?

A rien, je m’invente des césures,

Des à-coups et des murmures,

Je répète mon rôle, je suis, je suis, je suis…

Et puis, j ‘y crois !

Ca devient moi, un moi ravissant,

Un moi comblant les pores du vide,

Un moi triomphant, un masque avide,

A vide,

Alors, je mens !

Juste un mot, un air, un sourire,

Un vrai-semblant ?

J’y crois tellement que c’est vrai,

Ma mémoire ne peut pas me mentir, elle,

Mon infaillible, elle,

Qui redessine tout à la craie blanche,

Sur le trottoir de ma vie…

Un petit tas, posé là.

Un petit tas de quoi ?

Je ne sais pas, j’ai oublié,

C’est bien mon droit, n’est-ce pas ?

J’ai dit quelque chose, autre chose,

Qu’importe !

Ces mots, buée de sens,

Vapeur d’instants,

Pareille à ces images fantômes

Qui se jouent bien du réel,

Un petit tas…de moi…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s