Vespéral

8498

J’ai cueilli pour toi ce matin une pensée blonde

A peine adornée de sucre et de parfums

Dans mon sommeil osé, j’avais, à peine enclose

L’ombre de ta main

Le jour a glissé sans que je me rende compte

Des heures égrenées des fêtes et des festins

La saveur d’un fruit rouge frotté à point nommé

Sur l’ourlet de ma bouche a bien fait son chemin

Et dans ce grand silence où la nuit se replie

Douce et calme et lissant de ses longs ongles sûrs

Son lent manteau de suie et ses joyeux murmures

A ma fenêtre ouverte sur la bise folâtre

Je respire à peau pleine tous les vents

Et la vie…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vespéral

  1. Bellísima foto y poderosa palabra, fértil, dulce que llega al corazón!
    Besos y un gran abrazo.

    Aimé par 1 personne

  2. Phédrienne dit :

    Un énorme merci Barbara, toujours si sensible 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s