Et demain …

Je garderai ma plume trempée dans le sens

Parfois un silence, des doutes latents

Mes convictions mouillées de chagrin et d’absence

Et frottées de lumière et empreintes du temps

J’écrirai en vivant chaque instant éphémère

Chaque écrin de lumière en instance de vent

J’ai l’encre de la vie, de la foi, de l’extase

J’ai l’encre de mon cœur battant

Et mes peurs et mon ventre en portance d’enfants

Des livres et des gestes, et des cris si souvent

Mais des cris en murmures, en caresses et en chants

Rimés de mes espoirs en l’humain que j’attends…

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s