Mais pour qui vous prenez-vous (oui, au fait) ?

Un grain, un joli petit grain

Effilé comme une langue

Un petit caillou rose

Un songe plein

Un tiret, une bulle, un creux

Un mot de trop

Un point de suspension

Un trop-vide

Un montre-col

Un jette-poussière

Où un je ne sais quoi

Le je ne sais quoi ayant l’avantage

De pouvoir être tout ou rien

Ou ce pas grand-chose

Qui se colle dans les interstices

Le petit passage moelleux et rieur

Entre sérieux et fantaisie

Et parti pris !

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s