Lyon, main gauche

Quand la lumière fuite le long des tuyaux

Derrière les carreaux où fume un homme tronc mélancolique

Que la ligne d’horizon tombe du côté obscur de la force

Que les cheveux blonds d’une belle ramènent le soleil sous la pluie

Un peu de Lyon, dehors, dedans

Côté cour où les encorbellements jouxtent les poubelles

Côté quai où une vanité clabaude de couleurs

Et moi je tends mon cœur au vent qui passe

Et mes rêves au cygne dormeur…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s