Il faut être de son temps

Il faut être de son temps

C’est tentant

Mais de quel temps parle-t’on ?

Du temps gris qu’il fait dehors

Du temps qui est resté coincé

Entre midi moins le quart et treize heures dix

Du temps que tu as pris pour venir

Du temps à autre

Du temps qui est tellement de l’argent

Qu’il finit par coûter cher

Moi j’y perds mon temps

Et mon sang froid un peu

A essayer de démêler le bon temps du mauvais

Et le temps que j’y réfléchisse

Je serais tellement hors du temps

Que le train de la modernité sera passé

Juste le temps de dire ouf….

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s