Croc soleil

soleil

Il fait un temps à manger des nuages

A gober l’air, à suçoter les instants

Un temps à oublier le travail

A déposer les tracas sur la vieille étagère à soucis

Entre la poire et le fromage

A avoir des oublis

Tiens, j’avais rendez-vous

J’ai tout oublié, voyez-vous

Et jusqu’à votre nom, c’est drôle, non ?

Bon, je file sur un courant d’air

Passé par la porte de derrière

Celle qui ouvre sur le jardin

Portez-vous bien, je vous embrasse

Sur vos deux joues de lune

Et je vais croquer le soleil

Juste en passant…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s