Je ne suis pas pressée

Je ne suis pas pressée d’aller compter les pas

Des voyageurs fatigués

Les pièces des tirelires

De numéroter les nuages

De croire et puis de croire et encore d’espérer

Je ne suis pas pressée

De vivre intensément, je prends mon temps

Posée

Je ne suis pas pressée d’écrire

Tiens, c’est nouveau, ça !

Ma plume s’effiloche, s’anicroche

S’emberlificote, substantif, verbe, point

Point de hâte

Un temps d’observation

Je ne suis pas pressée, pas serrée

Ni corsetée d’envies

Tiens, alors, ça aussi ?

J’ai tout étiré, ralenti

Chaque seconde, tic, tac, tic, tac

Comme une perle rare

Vient à mon collier

Je ne suis pas pressée…

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s