Front

vague copie

J’ai fait front sur le bord  de mer

Lorsque la vague est en rebond

Sur une roche très austère

Dressée comme la Dame de fer

Et sur laquelle se brise l’eau

Bercée par la voix des embruns

Mouillant ma peau de leur crachin

En capitaine immobile

Sur mon bateau rond comme une île

J’ai attendu que la marée

Froid et docile vienne m’enlever

Pour m’emmener au cap Nord

Voir des vikings indomptés

Puis me laisser sur mon babord

Cherchant une plage où accrocher

Mon ancre sèche de remords…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s