Nous devons, soyez, il faut !

Vivre à l’impératif, à l’injonction de paiement

À la sommation d’usage, à l’ordre de faire

À l’aune, à l’exigence, à la discipline du bien penser

Soyez bons, soyez beaux, vivez comme je vous pense !

Nous pensons, nous devons nous unir

Il est impossible de dire, je vous interdis !

Nous sommes, nous voulons, nous souhaitons

Mais qui est ce nous qui m’ordonne ?

Soutenons, battons-nous, luttons

Nous, nous , nous qui sommes ce tout

Qui m’étonne et qui m’exaspère !

Oserai-je un moi, un atome de soi

Un corpuscule de pensée autonome

Un micro spasme d’identité ?

Oserai-je m’oser ?

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s