Traces

Si je m’en vais demain, levée par la poussière

Des pas inaccomplis, des temps inachevés

Si je m’en vais sur un rire, ou bien une colère

Si je m’en vais demain, quelques traces légères

Sauront dire à ma place tout ce que je tais

Menus objets étreints de passions solitaires

Visages d’au-delà tous les avant-hier

Et tous ces petits jouets qui se rient avec moi

Des désordres que j’aime …

Si je m’en vais demain, comme je serais légère

Jetant du bout des ongles ces quelques menus riens

Qui mieux que moi diront comme j’ai le cœur enclin

A plus de curiosité que d’entassements vains…

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s