Se faire des cheveux ( les poètes, ce n’est pas sérieux…)

cheveuxSe faire des cheveux

Quand on y pense,

Ce n’est pas très sérieux

Mais j’ai fait du petit cheveu

Qui est présent sur ma langue

Une corde à nœuds

Pour grimper vers les étoiles

Découvrir un pan de ciel bleu

Dans la soupe de mes idées

Marécage enchevêtré

D’idées noires et mal peignées

Tout me prend à contre-poil

Et ma tête est un dédale

Où un chauve perdrait son âme

Et une brosse son moral

Mais une fois coupée en quatre

Cette perruque au teint brunâtre

Ira couvrir de son mieux

Les petites coquecigrues

Qui font salon dans un coin

A un poil près ce sera bien

Le diable si je ne me débarrasse

De toutes ces histoires de crin !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s