Sortir par la fenêtre

chat word

Sortir par la fenêtre

subrepticement

à l’heure où le ciel s’attarde.

Collée à la façade, respirer le grand large

de la vie.

Avoir peur, délicieusement, de tomber.

Sentir le vent fouetter corps et visage.

 Pénétrer dans votre crâne, s’y amuser.

Laisser votre cœur s’échapper

en jouant son rythme de fanfare syncopée.

S’accrocher à un gros nuage, s’y hisser.

Sauter à cloche-pied,  semer des grains de nuit

des flocons de malice, des baisers de pluie

et sourire au chat qui sait autant que vous

Que la réalité n’existe pas.

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sortir par la fenêtre

  1. Bello poema e imagen muy simpática !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s