Orbite

Je tourne autour de mon orbe

Et dans ce mouvement glissé

Disparaissent sans aspérités

Quelques immortelles angoisses

Dans ce peeling cérébral

Petit à petit je dévêts mon âme

Des trames lâches et des cassures

Je tourne autour de mon orbe

Comme une petite bête apeurée

Qui peine à sortir de sa cage

À quitter les files indiennes

Mais quand j’en aurais terminé

Avec ce moi très encombré

Sans doute irais-je vagabonder

Je tourne autour de mon orbe

Mais le soleil au coin dehors

Me fait signe de Lâcher prise

Et de me prendre aux rets du vent

Juste pour un petit instant

Le temps que la prochaine brise

Me dépose aux pieds d’un passant….

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s