Au poil

plumeauJ’ai du travail. Devant moi, en petits tas désordonnés s’empilent quelques tonnes de choses que j’ai décidé de ne pas faire :

Non, je ne lirai rien de ce que je n’ai pas envie de lire,  même si 99 % de personnes crient au génie

Non, je ne ferai pas semblant de trouver drôle ce qui ne me le semble pas

Non, je n’admirerai pas telle œuvre adoubée qui ne me convainc pas, préférant assumer ma ringardise s’il le faut

Non, je n’accepterai pas de travailler avec des gens sans éthique ni probité même si j’aimerais travailler davantage

Non, je n’accepterai pas de feindre de croire ce qui est faux pour respecter les convenances

Etc.

Comme cela, il y aura beaucoup de place pour les oui qui viendront ensuite.

Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, ce ménage récurrent est salvateur : c’est fou comme on, comme je me laisse empoussiérer, dites donc !

Le printemps n’a rien à y voir, j’ai le ménage aussi aléatoire que le reste. Disons que lorsque la poussière me fait éternuer, il faut bien que je m’en occupe.

Quelle tâche, hein !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s