Salade de saison

Je suis en colère

En colère jaune et bleue

Mon mât de misaine

Bat pavillon furieux

A rebrousse herbes, je foule le tapis

De la verte plaine où est mon abri

Ami qui ne sait lire

Aux rides de mon front

Les traces de mon ire

Gare à la trahison !

Comme les fleurs dociles

Aux rages des saisons

J’ai fait le dos, gracile,

Pour de rudes moissons

Mais ma patience même

A fui avec le vent

Et ma fureur avide

Cambre ses reins fumants

Je suis en colère

Même en te souriant

Comme l’eau d’un étang

Frémit de sa vie propre

Je frissonne en dansant

Sous un soleil de sioux

Mon sentier de la guerre

Tendu sous mes pieds fous…!

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s