La vraie vie

4316

 

Prendre le mur d’escampette

Traverser les pierres et les moellons

Trouer le plâtre et le salpêtre

Creuser planchers et plafonds

La vraie vie, la vraie vie

Celle qui valse entre table et fauteuil

Celle qui se cache sous le tapis

Qui glisse le long de la rampe

Depuis le grenier jusqu’au sous-sol

J’ai erré si longtemps

que la rue m’a rongé les pieds

de poussière je suis fardée

jusqu’à la pointe de mes cils

La mer des toits a navigué

jusqu’à me brouiller les sens

Est-ce  moi qui attends

ou la ville qui marche

avec toute sa lenteur ?

La vraie vie, la vraie vie

Celle qui chantonne ou qui bougonne

Celle qui bourgeonne de têtes sans noms

La vraie vie,  la vraie vie

Celle qu’on ne voit jamais !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La vraie vie

  1. Votre texte est très juste . En effet , la vraie vie on ne la voit jamais !

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur Espace perso de georgeset a ajouté:
    Votre texte est très juste . la vraie vie , on ne la voit jamais .

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : La vraie vie | Espace perso de georges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s