Fraîchement pressée…

4324

Entre l’enclume et le marteau

J’ai posé mon jabot de fruits

Mon blanc collier de plumes d’ange

Ma couronne de papier chiffon

Et me voilà encrée de fraîche date

Sur un vieux calque déglingué

Comme l’ombre d’une fine pensée

Aplatie de dures coutures

Coutelée de lignes de sang

Je suis une note de tête

Dans un parfum un peu désuet

Un domino de jaune ivoire

La touche fausse d’un piano

Mais quand on m’aura bien pressée

De mon jus d’âme au goût corsé

Peut-être fera-t-on breuvage

Et j’en aurais le cœur joyeux…

 

 

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s